Jardins thématiques

Les jardins thématiques du Jardin franco-allemand forment une unité dans le paysage du Jardin.

La vallée des fleurs

La vallée des fleurs

Les architectes de jardin français Jacques Sgard et Gilbert Samel ont eu en 1960 l’idée de créer dans cette partie du Jardin une vallée de fleurs. « Dans cette nature luxuriante et austère, l'eau et les fleurs apportent de la magie et des couleurs vivantes. Les fleurs contrastent avec les arbres et la verdure de la prairie. La structure naturelle de ce site est tout simplement parfaite pour la plantation des fleurs que vous pouvez maintenant admirer la vallée. »

L'opposition, le contraste, l’harmonie des couleurs et des formes détermine l'ordre du paysage. Le concept de design de l'architecte paysagiste français est accompagné par l’envie de replanter durant les rénovations.

Le jardin des érables argentés

Le jardin des érables argentés

Sur le terrain en pente un jardin en terrasse a été implanté. Pour contraster avec la pente douce, des plantations aux formes strictes en grille hexagonale ont été crées, avec un système avec des lits de plantation, de murs de soutien et de bancs. La variété incroyable d’échelons semblables crée une structure tridimensionnelle.

Les fleurs sont plantées dans les combinaisons de couleurs lumineuses. Au printemps les pensées, les tulipes, les myosotis restent ensemble, et l'été les bégonias, fuchsias et géraniums fleurissent.

Le jardin de l'érable argenté a été crée cette année par la jeune architecte paysagiste  de Sarrebruck Susanne Lange. Susanne Lange a décroché la troisième place du concours 2008 des jeunes architectes paysagistes avec son design harmonieux.

La roseraie

La roseraie

Le jardin des roses - divisé en une partie allemande et une partie française - a été conçu par l'architecte français Jean Bernard P. Les plates bandes ont des formes géométriques simples: rectangles, carrés et des espaces de taille variable.
Dans la partie française seules des roses crées par des français sont présentées et dans la partie allemande, uniquement des roses allemandes. Dans les années 1992/1993 une replantation a eu lieu dont la conception était basée sur l'idée de Bernard.

Quelque 8000 rosiers de 120 types différents ont été plantés : des variétés anciennes et des plus jeunes - les roses naines et parterres de fleurs, arbustes, rosiers grimpants et rosiers. Le sélectionneur des Roses les plus célèbres du monde, Francis Meilland, a consacré son émission de 1960 à la roseraie du Jardin franco-allemand de Sarrebruck.  Encore aujourd'hui « Madame A. Meilland », connue en Allemagne comme « Gloria Dei » s'épanouit dans la partie française de la roseraie .
Chaque terrasse de la roseraie a une couleur dominante. Dans un vaste espace vert la couleur magnifique des roses illumine du blanc lumineux «Via Mala» au mauve-violet de «Lilli Marleen »ou «Parfum Bleu».

La vallée des honneurs

La vallée des honneurs

La vallée des honneurs se trouve dans le Jardin franco-allemand, et est un parc restant presque inchangée car peuplé d’arbres anciens comme des chênes, ou des hêtres qui poussent entre le cimetière des honneurs et la fontaine. Encadré par des chênes, des tilleuls et des cyprès se trouve le cimetière franco-allemand, qui regroupe les soldats français et allemands tombés lors de la bataille de Spicheren du 06 Août 1870. Ce cimetière est un des plus anciens d’Allemagne, où sont enterrés des officiers français et allemands, ainsi que des civils.

De plus, une femme a été inhumée ici : Katharine Weißgerber, appelé «Schultze Kathrin». Pendant la guerre franco-allemande, elle a aidé à sauver les soldats blessés de la ligne de bataille et leur apportait des vivres. Elle a reçu la Croix de l’ordre du mérite.