Le château de Sarrebruck

L'existence de Sarrebruck est attestée pour la première fois en 999 sous le nom de "Castellum Sarrabrucca".

Le château de Sarrebruck

Le château fort a été transformé au XVIIe siècle en château Renaissance, dont subsistent aujourd’hui encore des fondations souterraines. Après sa destruction, le prince Wilhelm Heinrich fit ériger au XVIIIe siècle une nouvelle résidence baroque par F. J. Stengel, son architecte attitré. Le château a subi des dégradations au cours des époques, certaines de ses parties ont été victimes des flammes et transformées, mais, depuis 1989, il brille d’une nouvelle splendeur. L’architecte Gottfried Böhm a conçu en son centre un édifice contemporain de verre et d’acier. Le château fait office aujourd’hui de siège administratif, de centre culturel et de lieu de manifestations pour séminaires et soirées de gala.

La place du château

L'ensemble des édifices baroques encadrant la place du château porte également la signature de F. J. Stengel. Celui-ci avait été chargé de construire, autour du château, des bâtiments qui, tout en restant dans le style de ce dernier, ne lui voleraient pas la vedette. C’est ainsi que fut érigé le palais dit du prince héritier que le prince fit élever pour son fils.

À la suite de la restructuration du paysage muséal de Sarrebruck, la Collection d’art ancien a déménagé dans le palais des États des districts (« Kreisständehaus »), accueillant également le Musée de la préhistoire et de la protohistoire. La distribution architecturale moderne de l'édifice fait de la visite de ce musée une expérience particulière. Un pavillon en verre récemment construit relie en outre le palais au musée de l’église Schlosskirche. Le vaste escalier du palais, doté d’une rampe richement ouvragée, vaut également le détour.

Sur le fronton de l’ancien hôtel de ville figurent l’année MDCCL (1750) ainsi que le blason de la ville. La tour de l’horloge est couronnée d’un clocher à bulbe baroque. Après avoir été détruite, elle a été reconstruite en 1947. C’est aujourd’hui le siège de l’université populaire.

En 1993, sous la houlette de Jochen Gerz, les étudiants en arts plastiques ont créé, en signe de protestation contre le racisme, la « place du mémorial invisible » : ils ont encastré 2 146 pavés sur le chemin qui mène au château après avoir gravé, sur le côté caché sous terre, des noms de cimetières juifs.

  • Horaires d’ouverture - Bureau d’information du château
    lun. – ven. 9.00 – 17.00 h
    sam., dim. 10 h – 18 h
    Tél.: +49 681 506-6006
  • Visites guidées du château
    sam. et dim. 15 h (gratuite)
    ou après accord préalable, prix: 20 € par groupe
    Tel.: +49 681 506-6006
  • Entrée
    gratuite

Galerie d'images

Plan de ville et adresse

Saarbrücker Schloss
Schlossplatz 1
66119 Saarbrücken