Sarrebruck

Sarrebruck offre tout ce que l’on est en droit d’attendre d’une capitale de Land : centre économique moderne, ville de congrès et de salons, ville universitaire et haut lieu de culture, c’est également un endroit où il fait bon vivre. Et surtout, la France est à deux pas.

Sarrebruck

Avec environ 180 000 habitants, Sarrebruck fait figure de « petite » ville par rapport aux autres métropoles allemandes ; c’est là tout son charme, car on en acquiert d’emblée une vue d’ensemble. Les destinations de balades et d’excursions au coeur de paysages attrayants, offrant un intérêt historique certain, s’imposent d’elles-mêmes, à Sarrebruck ou dans ses alentours. L’offre culturelle dépasse largement les frontières du Land.

Forte d’une histoire plus que millénaire, Sarrebruck a connu un passé plein de vicissitudes. En 999, l’empereur Otto III fit don du château fort « sarabrucca » aux évêques de Metz. C’est la première fois que le nom de l’actuelle ville de Sarrebruck est apparu dans des documents officiels.

Les oeuvres baroques de l’architecte Friedrich Joachim Stengel ont été construites à l’apogée du XVIIIe siècle. Ses réalisations ont marqué l’image de la ville et déterminé la structure urbanistique fondamentale de Sarrebruck.

Au cours des deux derniers siècles, la Sarre a été à plusieurs reprises écartelée entre l’Allemagne et la France. La région a été réintégrée au sein de la République fédérale en 1957. Cependant, il est indéniable que l’amour pour le français est resté vivant. Le « savoir-vivre » ainsi que cette mentalité du « vivre et laisser vivre » est perceptible de partout.

L’hospitalité et la prédilection pour la bonne chère et le bon vin en témoignent. La proximité avec la France se remarque aussi dans les assiettes. Depuis des années déjà, les bonnes tables sarroises jouissent de hautes distinctions décernées par des critiques gastronomiques renommés.